Le Blaise-Pascal s’inscrit dans la démarche « lycée en transition » initiée par la région Grand Est. Plus particulièrement en ce qui concerne la gestion écologique des espaces extérieurs. Un concept déjà bien en place au sein de l’établissement.

 

Mon lycée se met au vert. Tel est l’un des axes de travail de la région Grand Est, dans le cadre de sa démarche lycée en transition. L’idée est d’accompagner les établissements pour qu’ils mènent des actions en faveur du développement durable. A Forbach, le Blaise-Pascal s’est inscrit dans cette démarche. Six axes ont été définis, allant de l’alimentation (lutte contre le gaspi alimentaire) à la mobilité « douce » en passant par la qualité de l’air ou la gestion des déchets. Et, également, la gestion écologique des espaces extérieurs. Parmi les cinq sites lorrains inscrits dans cette démarche figure donc le Blaise-Pascal.

Faustine Thomas, chef de projet à la région Grand-Est, est venue au lycée présenter la démarche et lancer le comité de pilotage, réunissant direction, enseignants, agents, parents d’élèves et élèves… La Région accompagnera le Blaise-Pascal durant deux ans, y compris financièrement, dans ses différents projets. Ceci sur la base d’un plan d’action défini à l’automne.

Des projets qui poussent…

Le lycée a déjà obtenu deux labels liés au développement durable (lire par ailleurs). Parmi les projets mis en place dans ce cadre figure la création il y a deux ans d’un jardin pédagogique. Les élèves y cultivent depuis des herbes aromatiques, des légumes, confiés ensuite aux cuisiniers de l’établissement, mais aussi des fleurs. « Nous travaillons également sur la construction d’une serre, qui sera équipée de panneaux solaires et d’un arrosage automatique », explique l’une des enseignants impliquée dans le projet.

Du côté des agents en charge des espaces verts, on mène aussi depuis plusieurs années diverses actions écoresponsables. « Nous avons travaillé sur une tonte raisonnée, différenciée, la mise en place de fauche tardive, pour limiter la production de déchets verts », explique Dominique Schenck. Il y a eu aussi la création d’un hôtel à insectes et la mise en place d’une prairie fleurie… Un des espaces rendu à la nature. Parallèlement, les agents ont lancé un plan « zéro phyto », pour proscrire l’usage de pesticides. « C’est déjà en place depuis un an », annonce Dominique Schenck. « Nous nous attaquons maintenant progressivement aux fongicides, en cherchant des méthodes naturelles. »

…D’autres qui germent

L’établissement voudrait aller plus loin. Plusieurs projets sont à l’étude ou en cours de réalisation, comme la création d’un bassin pédagogique, la mise en place de ruches, de nichoirs, d’un verger pédagogique… Avec l’achat d’arbres et de plantes, alternant vivaces et annuelles ou bisannuelles.

Dans ce cadre, le soutien technique et financier de la Région sera évidemment le bienvenu !

Source  : https://c.republicain-lorrain.fr/edition-de-forbach/2018/06/13/forbach-le-blaise-pascal-se-met-au-vert